À votre service au 09 67 79 22 21 ou au 06 03 04 90 93 ASD Protect : un conseil, une intervention ou un devis

Tapette à souris, poison, répulsif anti rongeurs, ultrason… il est possible d’acheter en commerce de nombreux produits pour éloigner, attraper ou tuer les souris. Seulement, en cas d’infestation, n’existe-t-il pas des moyens plus probants pour éliminer ces rongeurs ?

En effet, se débarrasser d’une famille de souris dans votre logement n’est pas chose aisée. Ce sont des animaux intelligents qui sont habitués à se cacher des prédateurs. Il leur est également facile de se faufiler dans les moindres passages pour entrer dans votre garage, votre maison ou encore votre grenier. Ainsi, vous êtes de plus en plus nombreux à faire appel à des entreprises spécialisées en dératisation, car qui de mieux qu’un professionnel pour éliminer les souris ?

ASD Protect, spécialiste dans la chasse et l’élimination des rongeurs, revient sur les particularités de ce petit mammifère et sur les solutions les plus efficaces pour s’en débarrasser.

Rongeur dans ma maison : souris ou mulot ?

Vous avez détecté la présence de rongeurs dans votre maison, mais n’êtes pas certain de son identité ? Le mulot s’apparente à une grosse souris, il est compréhensible de les confondre. D’autant plus qu’on emploie souvent le terme « mulot » pour désigner de nombreux rongeurs de campagne comme le rat des moissons et le campagnol.

À lire aussi : Quelle est la différence souris et mulot ?

Quelques indices pour pouvoir les différencier :

  • Leur apparence : le mulot est plus grand qu’une souris puisqu’il mesure en moyenne 10 cm contre 7 cm pour la souris. En y regardant de plus près, vous vous apercevrez que le mulot possède un pelage brun foncé, voire roux, alors que la souris a tendance à être dans les tons gris.
  • Leur régime alimentaire : le mulot se nourrit principalement de racines, de graines, d’escargots ou encore de vers de terre. La souris quant à elle, apprécie également les céréales, mais elle est souvent plus attirée par les aliments gras comme le beurre, le fromage ou encore le lard.
  • Vos extérieurs : souris comme mulot viennent de vos extérieurs avant de s’inviter dans votre maison. Si votre jardin est saccagé, vous avez affaire à une famille de mulots. Ces derniers creusent des tunnels et retournent la terre en quête de nourriture.

Conseil de l’expert : un doute sur l’espèce de rongeur qui vous envahit ? Les spécialistes ASD Protect sauront identifier si c’est une infestation de souris, de mulots ou encore de rats. Ce sont des mammifères qui se cachent constamment et qui sortent plus volontiers de nuit. Seuls certains indices qu’ils laissent derrière eux permettent de les reconnaître. N’hésitez pas à sur leur détection et les moyens de les exterminer.

Problème de rats ? Comment s'en débarrasser efficacement ?

Souris : habitudes et risques pour les humains

Il est important de détecter les premiers signes d’une invasion de souris, car ces rongeurs présentent des risques pour l’Homme. Ces signes sont souvent des crottes de souris ou de la nourriture endommagée. En effet, ils sont considérés comme étant des nuisibles compte tenue des risques : transmission de maladies alimentaires via leurs déjections, détresse psychologique, impact économique (aliments, structure en bois grignoté)… certains incendies ont même été causés dû aux câbles électriques rongés.

Ainsi, mieux vaut avoir des connaissances sur leurs comportements. Tout d’abord, les souris viennent de vos extérieurs. Attirées par la chaleur, le confort et la nourriture, elles viennent se réfugier dans votre maison pour se mettre à l’abri des prédateurs. Elles sont de très bonnes grimpeuses et se faufilent dans les fissures des murs, les canalisations ou encore les espaces sous les portes.

Ce sont des aventurières qui partent à la découverte de leur nouveau territoire et qui défendent leur périmètre. Une femelle adulte est capable d’avoir entre 7 et 8 portées par an, chaque portée donne naissance à une dizaine de petits. C’est seulement à partir de 6-10 semaines que les jeunes peuvent commencer à s’accoupler. L’invasion prend alors rapidement des proportions démesurées !

Leurs nids sont systématiquement dans des lieux sombres et étroits. Elles aiment élire domicile entre les cloisons des murs, les greniers ou encore les caves. Elles sont particulièrement difficiles à attraper, raison pour laquelle nos techniciens sont constamment formés aux dernières méthodes de dératisation. La prestation ne s’arrête d’ailleurs pas à la chasse, puisqu’il va s’agir de contrôler l’invasion, l’éliminer et empêcher que les intrus ne reviennent infester votre maison.

Souris de maison et d’appartement : les signes d’invasion

Souris dans ma maison : les indices

Les premiers signes de l’infestation sont les bruits que vous pouvez percevoir en pleine nuit. Souvent, ce sont des bruits de grattage perceptible depuis les murs, les planchers ou encore le grenier.

Vous pouvez également détecter une forte d’odeur d’ammoniaque, car l’urine des souris émet des odeurs particulièrement dérangeantes qui persistent même après leur éradication. C’est la raison pour laquelle nous proposons un service de désodorisation si vous avez besoin de traiter certaines de vos affaires.

Les déjections, ainsi que les meubles en bois, les aliments et les câbles électriques grignotés sont tant d’autres signes de l’infestation.

Souris dans mon appartement : qui paye la facture ?

Une infestation de souris ne se gère pas de la même façon dans une maison individuelle que dans une copropriété. C’est tout l’immeuble qui peut être infesté ! C’est pourquoi, même si vous pensez que l’invasion n’a lieu que dans votre appartement, vous devez avertir le syndic, le propriétaire ou le concierge de votre immeuble. Il est vraiment primordial d’avertir les personnes responsables de votre logement, car c’est à eux de mettre en place des actions de lutte anti souris.

Ils feront appel à une entreprise spécialisée en dératisation pour constater l’invasion. Si elle s’étend dans les communs, les frais sont à la charge de la copropriété. En revanche, si elle est localisée dans un appartement, ce sera à la charge du propriétaire. À savoir que si le locataire a rendu le logement insalubre, les frais de dératisation seront à sa charge.

Souris dans les cloisons : est-ce possible ?

Ces petits rongeurs se déplacent aisément entre les murs. Ainsi, il est tout à fait possible d’entendre des souris courir ou gratter entre les cloisons. Vous pouvez alors partir à la chasse aux trous et aux fissures qui leur permettent d’accéder à vos cloisons. Il faut également penser à vérifier les combles et la cave, car elles peuvent entrer par les tuyauteries et se frayer un chemin entre vos murs.

Avant de solliciter les services d’un expert, vous pouvez placer des répulsifs naturels proches des interstices et des trous que vous repérez. Cela permettra de limiter l’invasion avant l’arrivée du technicien.

Conseil ASD Protect : ne prenez pas l’initiative de déposer des pièges ou des poisons, surtout si vous avez des enfants et des animaux de compagnie. La dératisation demande véritablement des mesures de sécurité.

Rongeur dans le grenier : que faire ?

Si vous en êtes en effet en présence d’une invasion de mulots, nos experts peuvent vous aider. Bien que ce soit un rongeur habitué aux forêts, aux champs et aux jardins, ils peuvent établir facilement leur nid dans votre maison. Étant un mammifère qui supporte mal les hivers, le mulot va chercher à entrer dans votre logement à l’automne.

Tout comme les rats noirs, les mulots sont bons grimpeurs et sont réputés pour apprécier les greniers. En effet, ils nidifient dans les plaques d’isolation et cherchent un lieu sombre pour prospérer.

Le premier réflexe à avoir est de faire appel à nos experts pour définitivement identifier l’espèce qui a élu domicile dans votre grenier. Ce peut-être une famille de mulots, comme ce peut-être des rats noirs ou des souris. Tant que vous n’avez pas croisé un individu, difficile de les différencier, alors que nos exterminateurs connaissent tout de leurs habitudes. Ils sauront mettre en place les pièges les plus efficaces pour attraper l’animal en respectant les normes liées à la lutte anti rongeur.

À votre niveau, vous pouvez toutefois détecter les points d’entrées des rongeurs et inspecter vos espaces extérieurs. Ils peuvent être attirés par les détritus et les fortes odeurs.

Le saviez-vous ? Bien que les souris soient considérées comme étant des nuisibles de l’Homme, elles restent cependant essentielles à la biodiversité. Les professionnels doivent mettre en place des méthodes qui respectent une réglementation stricte. D’autant plus que les pièges et les poisons utilisés peuvent être dangereux pour l’Homme, surtout pour les plus fragiles comme les enfants. Les techniciens ASD Protect mettent en place des mesures de sécurité pour protéger tous les membres de votre foyer et suivent scrupuleusement les mesures de dératisation préconisées.

Quelles sont les méthodes les plus efficaces contre les souris ?

Les appareils ultrason, les tapettes à souris ou encore les poisons en libre service sont des moyens dépassés pour lutter contre une invasion de rongeurs. Les méthodes les plus efficaces pour se débarrasser des souris, ce sont les traitements professionnels, car un service de dératisation ne se limite pas à la mise en place de pièges. L’expertise d’un dératiseur va bien au-delà en détectant leurs nids, leurs sources de nourriture, en sécurisant le périmètre d’intervention et en empêchant une recrudescence (boucher les trous, pose de grillages).

D’une entreprise à l’autre, la méthode va varier, mais nos experts peuvent employer les techniques suivantes :

  • Les appâts : ils se présentent souvent sous forme de cube et attirent naturellement les souris.
  • Les produits de contact : une mousse toxique vient se fixer sur le pelage du mammifère qui répand le poison auprès de ses congénères.
  • Les pièges connectés : moins barbares qu’une tapette à souris, les derniers pièges offrent une alternative plus douce à l’animal. On peut citer les pièges par noyade par exemple, qui préviennent également le dératiseur lorsqu’une souris a été attrapée.

Vous pouvez également demander à ce que nos experts viennent sceller les différents points d’entrée des souris et désodoriser vos affaires touchées par les déjections des rongeurs.

Si vous cherchez des alternatives naturelles, il en existe pour repousser les souris. Certaines huiles essentielles (menthe poivrée, laurier, sauge) vont permettre d’éloigner les individus. On conseille souvent d’imbiber un morceau de coton avec la préparation et de le passer sur les plinthes, les meubles, à proximité des trous, sous les portes, etc. Ce sont des méthodes qui peuvent être utilisées en prévention afin d’éviter que de nouvelles souris entrent dans votre maison.

Bon à savoir : Notre technicien adapte sa stratégie en fonction de l’infestation. Une dératisation professionnelle permet de réduire l’infestation entre quelques jours et quelques semaines suivant son origine et son importance. Nos équipes détiennent les certifications Certiphyto et Certibiocide pour maintenir un haut niveau de qualité, nous sommes contrôlés chaque année par le cabinet d’audit Bureau Veritas pour pouvoir les conserver.

Partager cet article :

Nos pôles techniques