À votre service au 09 67 79 22 21 ou au 06 03 04 90 93 ASD Protect : un conseil, une intervention ou un devis

Vous cohabitez avec une famille de rongeurs dans votre maison ? Les combles sont en effet un lieu propice à de nombreux petits mammifères : mulots, rats noirs, souris… seulement, toutes ces espèces sont méfiantes et il est assez rare d’en croiser, surtout en pleine journée !

Comment savoir à quel rongeur vous avez affaire et comment les éliminer de votre grenier ? Retour sur ces envahisseurs et sur les meilleures méthodes pour s’en débarrasser.

Rongeur dans mon grenier : mulot ou rat noir ?

Animal nocturne, il peut en effet élire domicile et établir son nid dans votre grenier. Mais comment être certain que vous avez bien affaire à une famille de mulots et non de rats ? Car nombreux sont les rongeurs à s’infiltrer dans les habitations.

Les habitudes du mulot

Le principal lieu d’habitation du mulot est les extérieurs : forêt, champs, jardin… il cause souvent de gros dégâts dans vos espaces verts, car il retourne la terre à la recherche de nourriture ou pour creuser des galeries. Cependant, il peut tout à fait entrer dans votre maison à la recherche de chaleur et de denrées. Par ailleurs, il cherche surtout à se cacher de ses nombreux prédateurs comme les oiseaux, les serpents et les renards. Ce rongeur supporte mal les hivers, c’est pourquoi à une certaine période de l’année, il tend à se réfugier dans les maisons.

Le rat noir ou le rat des greniers

Très bon grimpeur, le rat noir a pour habitude de vivre dans les lieux secs et perchés. Raison pour laquelle il peut lui aussi se retrouver dans votre grenier. Réputé pour nidifier dans les plaques d’isolation et les murs, le rat noir ne creuse jamais de terriers.

Différencier le rat noir du mulot

On peut les différencier grâce à quelques critères :

  • Les crottes du rongeur : si elles présentent une extrémité pointue et mesurent entre 3 et 8 mm de long, vous avez affaire à une famille de mulots. Un mulot peut rejeter jusqu’à 80 crottes par jour. Concernant le rat, ses excréments sont semblables à un noyau d'olive avec une pointe à son extrémité, de 10 à 15 mm de long. Ils peuvent en rejeter jusqu’à 40 par jour.
  • Les dégâts causés : le rat noir s’en prend à l’isolation des murs, aux cartons, aux câbles électriques et à tout mobilier en bois. Quant au mulot, il a tendance à entrer dans les habitations à l’automne. Vous pouvez trouver des amas de graines ou encore des traces de dents. Les mulots s’en prennent également aux matériaux d’isolation.
  • Les individus : si vous avez l’occasion de croiser le rongeur ou d’en retrouver un mort, vous pouvez clairement identifier l’animal. Le rat noir mesure entre 14 et 23 cm pour un poids de 140 à 230 grammes. Son pelage est noir et sa queue, ses pattes, son museau et ses oreilles sont dépourvus de poils. Le mulot est bien plus petit puisqu’il mesure entre 8 et 10 mm pour un poids de 10-30 grammes. Son pelage est de couleur brun, roux, voire gris.

Le saviez-vous ? On confond souvent le mulot avec le campagnol alors qu’ils ne font pas partie de la même famille. À l’instar de la souris et de nombreuses espèces de rats, le mulot est de la famille des Muridés alors que le campagnol est de la famille des Cricetidés, tout comme les hamsters et les lemmings.

Mulot dans ma maison : comment vit-il ?

En pleine nature, le mulot a pour habitude de creuser la terre. Il emprunte les galeries des taupes ou creuse lui-même des tunnels pour y cacher son butin ou trouver de la nourriture (vers de terre, fruits, racines). C’est pourquoi cette souris des champs est réputée pour causer de gros dégâts dans le jardin et le potager.

C’est également la raison pour laquelle vous allez facilement le repérer dans votre maison : bruit de grattage en pleine nuit, traces de griffes contre le mur, le sol en bois, etc. La présence de déjections vous permettra également d’identifier l’individu.

En pleine nuit, les mulots partiront en quête de nourriture dans votre intérieur. Ils se dirigeront naturellement vers la cuisine en se laissant guider par leur odorat, qui est extrêmement développé. Dans la nature, ce rongeur se nourrit de champignons, de céréales, de bourgeons, de vers, de larves et d’insectes. Ce qui l’intéressera dans votre maison sera le fromage et le pain. Très bon grimpeur, il n’est pas difficile pour lui d’accéder aux zones en hauteur et de s’infiltrer dans le garde-manger.

Si vous détectez leur présence dans votre intérieur, n’hésitez pas à placer vos aliments dans des boîtes hermétiques. En effet, les rongeurs n’hésitent pas à grignoter les emballages en carton pour atteindre la nourriture.

S’il vous arrive d’en croiser en pleine journée, cela signifie que les mulots sont affamés et qu’ils sont forcés de chercher à manger de jour.

Mulot, rat, souris : comment s’en débarrasser ?

Souris, rats d’égout, rats noirs, mulots… une famille de rongeurs peut causer de gros dégâts si vous stockez des affaires dans le grenier. S’attaquant au bois et aux câbles électriques, ils peuvent endommager la structure de votre maison et causer des incendies par exemple. Leurs nids attirent également les insectes et sont une source de maladies qui peuvent se répandre rapidement dans votre maison.

Il est alors nécessaire d’agir rapidement dès lors que vous constatez leur présence. Plusieurs méthodes existent :

  • La mise en place de pièges pour les capturer tout en veillant à ne pas faire souffrir l’animal. C’est pourquoi les professionnels sont recommandés dans la mise en place de techniques d’extermination et de piégeage, ils sont notamment formés à la sécurisation de votre logement et des membres de votre foyer.
  • Le rebouchage de tous les points d’accès des rongeurs. Trous, encadrements des portes et des fenêtres… il est essentiel de partir à la chasse aux moindres points d’entrée des nuisibles pour éviter qu’ils ne reviennent.
  • Inspecter les zones extérieures pour s’assurer que des détritus ne traînent pas. En effet, les rongeurs sont attirés par les fortes odeurs.

Les appareils ultrasons supposés faire fuir les rongeurs en émettant des sons inaudibles pour les humains sont à proscrire. Leur efficacité n’est absolument pas prouvée.

On trouve en commerce des produits pour capturer, tuer, éloigner les rongeurs comme des cages, des plaques engluées, des pièges, etc. Cependant, il faut veiller à bien utiliser ces rodenticides, car des substances sont dangereuses pour les humains. L’usage raisonné de ces produits est fortement recommandé pour respecter l’animal et l’environnement. Le meilleur réflexe reste de solliciter les services d’une entreprise spécialisée dans la dératisation qui saura éliminer et éloigner les rongeurs, mais aussi protéger les membres de votre famille.

Bon à savoir : l’éradication et la régulation des rongeurs sont encadrées par une réglementation stricte. S’ils sont nuisibles à l’Homme, ils sont également essentiels à la biodiversité, au même titre que les insectes et les oiseaux.

Partager cet article :

Nos pôles techniques