À votre service au 09 67 79 22 21 ou au 06 03 04 90 93

ASD Protect : un conseil, une intervention ou un devis Devis gratuit

Les cafards, qu’on nomme aussi les blattes et les cancrelats, sont des insectes rampants qui cherchent à se cacher de la lumière et à se procurer de la nourriture. Aliments mous, déchets humains… ils n’hésitent pas à grignoter les boîtes et les emballages en carton pour atteindre les denrées. Le problème majeur est qu’ils présentent des risques pour la santé : asthme, réaction allergique… Ils sont aussi porteurs de maladies comme la salmonellose, l’hépatite et la fièvre typhoïde.

Les blattes sont naturellement attirées par les milieux chauds et humides, c’est la raison pour laquelle l’infestation commence souvent dans les salles de bain. On en retrouve également dans les toilettes, mais aussi la cuisine. La colonie quant à elle, s’étend dans l’ensemble de votre logement. C’est pourquoi il est nécessaire de traiter toute la surface de votre maison pour éradiquer ces nuisibles.

ASD Protect, société experte, revient sur les principales méthodes pour se débarrasser les cafards.

Invasion de blattes : comment arrivent-elles dans votre maison ?

On en retrouve dans toutes les régions de France et notamment en Ile-De-France. Elles sont d’ailleurs largement déployées dans le monde entier. Trois principales raisons peuvent expliquer leur présence dans votre intérieur : des cafards qui proviennent de l'extérieur ont pénétré chez vous, des voisins sont victimes d’une invasion (suite à une fuite d’eau par exemple) ou vous en avez amené chez vous sans vous en apercevoir. Les cancrelats voyagent aisément et peuvent provenir des fissures des murs d’un appartement voisin.

À lire : Que faire contre l'invasion de cafards dans mon appartement ?

Ils s’attaquent à vos aliments, d’où leur présence dans les restaurants. Ce sont d’ailleurs les principaux signes d’une invasion. Ils laissent des traces d’excréments, détruisent vos emballages et contaminent vos denrées alimentaires. On peut également retrouver des substances brunâtres le long des murs, qui ne sont autres que des déjections.

À lire aussi : Pourquoi les blattes envahissent-elles nos maisons ?

Il est également possible d’en croiser dans votre cuisine en vous levant en pleine nuit. Ils prendront immédiatement la fuite, mais l’infestation est déjà bien présente. Vous pouvez aussi retrouver des oothèques, sorte de « capsules à œufs » pondues par les femelles. Certaines espèces vont les transporter sous leur abdomen, alors que d’autres vont les déposer dans des crevasses.

Le saviez-vous ? Moins de 1% des espèces de cafards interagissent avec l’Homme. Les principales espèces sont les blattes américaines, orientales, germaniques et rayées (deux bandes de couleur brune traversent leur abdomen). Quelle différence entre un cafard et une blatte ?

Gel, insecticide, piège: les traitements professionnels anti cafards

Bien que des aérosols peuvent facilement se trouver en commerce, il est bon de noter qu’ils sont faiblement dosés en insecticides. Seuls les spécialistes formés à l’usage des biocides peuvent avoir accès à des produits chimiques actifs. En outre, les insecticides restent des produits toxiques, c’est donc par mesure de sécurité qu’en tant que particulier vous ne pouvez pas vous procurer de désinsectisant assez efficace. Les pulvérisateurs que vous pouvez vous procurer sur internet et en droguerie peuvent d’ailleurs avoir l’effet inverse. Les cancrelats développent des résistances aux poisons et ce, même s’ils n’ont pas été en contact avec.

Pour pouvoir évaluer la densité de l’invasion, un test assez simple à mettre en place existe. Procurez-vous un poison anti nuisible et placez-le dans un coin sombre et humide de votre intérieur. Si au bout de 24h une dizaine d’individus git autour de votre piège, alors vous êtes dans un cas de grande infestation.

Il est alors nécessaire de faire appel à une entreprise pour les éradiquer. En cas de grande invasion, il est fortement recommandé de traiter la surface intégrale de votre logement. Ils sauront détecter leur présence dans votre local ou votre logement et mettre en place des techniques de chasse et d’éradication.

Les traitements sous forme de gel

Le technicien applique le gel à l’aide d’une seringue dans les zones stratégiques où les cancrelats ont l'habitude de séjourner. Les cafards meurent sous l'effet du poison et sont ensuite dévorés par leurs congénères qui s'empoisonnent mutuellement. Les jeunes cafards seront également attirés par l'appétence de l’appât. De plus, sa rémanence lui permet de rester efficace 2 à 3 mois.

Une désinfection par gel réalisée à raison de 4 fois par an permet de décimer la population de cafards d'un immeuble. À intervalle moins important, 2 ou 3 fois par an, il permet de limiter le développement d'une population ou de l'exterminer dans un délai plus important. Vous pouvez solliciter le syndic de votre immeuble et demander conseil à un exterminateur pour vous informer sur les avantages d’un contrat d’hygiène annuel.

La nébulisation

La nébulisation est la technique la plus efficace pour se débarrasser des blattes. Les techniciens ASD Protect utilisent principalement ce procédé dans leur intervention à Paris et en Ile-De-France. Un appareil disperse le biocide sous forme de microgouttelettes pour atteindre les lieux les plus reculés. Une méthode qui apporte bien plus de résultats que la pulvérisation et la fumigation. Ces traitements, moins actifs, ne pourront pas traverser l’arrière des murs, les interstices, les fissures… en somme, les moindres recoins où les cafards sont retranchés.

Les traitements classiques

En plus des traitements comme la pulvérisation et la fumigation, des exterminateurs usent de plaques de glu et d’appâts pour capturer les blattes.

Conseil d’expert : de nombreuses sociétés sont sur le marché de la désinsectisation et toutes ne sont pas sérieuses. Vérifiez leur numéro d’agrément pour vous assurer de leur capacité à exercer. ASD Protect détient l’agrément Certiphyto (Ministère de l’agriculture) pour un usage raisonné des biocides dans votre habitation. Le cabinet d’audit Bureau Véritas audite l’entreprise chaque année pour garantir son expertise dans l’usage des insecticides et conserver les agréments Certiphyto et Certibiocide.

Désinsectisation de cafards : existe-t-il des solutions naturelles ?

Certaines méthodes naturelles peuvent vous aider à limiter l’invasion. Vous pouvez vous procurer en droguerie de la terre de Diatomée. Elle est sans danger pour l’Homme mais légèrement irritante pour les voies respiratoires. Prenez soin d’éloigner certains membres de votre famille (enfants, personnes âgées) et votre animal de compagnie. Cette poudre a des propriétés abrasives et tue les insectes par déshydratation. On l’utilise d’ailleurs dans les litières de chats pour absorber les excréments. En revanche, pour les insectes comme les cancrelats, cette poudre va être mortelle. Vous pouvez en disposer sur le sol, dans les interstices et près des nids, en prenant soin de porter un masque lors de son utilisation. En rampant, les cafards vont toucher la terre de Diatomée qui va s’immiscer sous leur carapace et les assécher. Bien souvent, les cafards mangent leurs congénères, provoquant ainsi une réaction en chaîne.

En outre, on lit souvent sur Internet un piège mortel à base d’acide borique et de sucre (lait concentré par exemple). Cette technique est fortement déconseillée, ces composants sont irritants et peuvent être à risque pour les enfants.

Enfin, certains gestes sont à adopter, comme limiter les points d’eau dans votre intérieur et éviter de laisser traîner de la nourriture. Miettes, croquettes pour chiens et chats, fruits et légumes en extérieur… éliminez tout aliment à leur portée et placez-les dans une boîte hermétique. Sachez que les cancrelats sont des charognards qui n’hésiteront pas à grignoter les emballages en carton pour arriver à leur fin ! Dès lors que vous renversez un liquide, épongez-le tout de suite. Il est également conseillé de passer l’aspirateur chaque jour pour aspirer les œufs et de sortir les poubelles régulièrement.

Leurs excréments étant porteurs de bactéries dangereuses pour l’Homme, en cas de doute, n’hésitez pas à jeter la nourriture potentiellement infectée.

Bon à savoir : il peut être tentant de déposer une coupelle d’eau de javel proche d’un nid pensant empoisonner les cafards, mais il ne faut jamais utiliser ce procédé. Les blattes adorent l’eau de javel et se reproduisent encore plus rapidement. Mieux vaut évitez d’utiliser des produits ménagers à base d’eau de javel pendant toute la période de l’invasion.

Partager cet article :

Nos pôles techniques